sockeel architectes
16 Maisons – Banc Vert

16 LOGEMENTS INDIVIDUELS

DUNKERQUE – BANC VERT (59)

Contexte

Le quartier du Banc Vert, situé au Sud-Ouest du centre de Dunkerque, a longtemps été « coupé du reste de la ville », par d’importantes infrastructures telles que le canal de Bourgbourg à l’Est, et la Route D601 au Nord. De plus, son bâti des années 70,  relativement haut (R+4 à R+8), et très linéaire, renforce la sensation de césure urbaine, notamment à l’Ouest, vis-à-vis du quartier Louis XIV de Petite-Synthe, organisé, lui, selon le modèle de la ville traditionnelle avec des gabarits de R+2 maximum.

Aujourd’hui, le positionnement du Banc Vert, à proximité des grands axes, devient un atout en termes d’accessibilité et son désenclavement est largement engagé grâce à plusieurs démolitions et percements de rues. Ceci a donné lieu à la constitution d’un nouveau parcellaire sur lequel plusieurs constructions neuves ont déjà contribué à valoriser l’image des lieux. C’est sur l’un des terrains issus de ce remaniement que s’implantera le projet de Foncière Logement.

Implantation et volumétrie

L’un des enjeux urbanistiques du projet réside donc dans le travail des transitions et des liaisons Est-Ouest. L’opération devra également permettre la constitution d’un front bâti consistant en façade Est, pour renforcer le caractère urbain de la rue du Marais.

Pour concilier ces objectifs, les 16 maisons sont réparties en 2 rangées : l’une implantée en limite parcellaire Est, le long de la rue du Marais, et l’autre en parallèle, le long de la rue Gro Harlem Brundtland. Le front bâti est continu mais deux dispositifs permettent d’éviter l’effet de barre : d’une part le linéaire est rythmé de redans qui marquent les entrées et d’autre part,  les gabarits sont variables, de 1 à 3 niveaux. Cette alternance permet des percées visuelles vers l’intérieur d’îlot et au-delà : le regard du passant n’est pas complétement arrêté en limite parcellaire, les ouvertures ménagées dans le front bâti lui permettent d’apercevoir plus au loin les parties de ville que toutes ces opérations de renouvellement urbain s’attachent à relier.

Au cœur du projet une voie de circulation vient desservir les garages et les jardins des maisons, permettant la création de seulement  deux accès automobiles sur l’espace public. Ce dispositif concrétise également l’idée d’un cœur d’îlot partagé par tous.

 

Matériaux & Couleurs

Le choix des matériaux et des couleurs découle d’une volonté de sobriété. Le matériau prédominant est la brique terre cuite, de couleur grise.  Le long des rues du Marais et Gro Harlem Brundtland, les deux rangées de maisons se profilent sous forme de 8 parallélépipèdes en briques, espacés les uns des autres d’environ 3 mètres. Dans ces interstices, les façades, en retrait d’environ 2 mètres, sont recouvertes d’enduit, de coloris orangé-terre de Sienne. Une « marquise » d’une cinquantaine de centimètres de profondeur protège les entrées.

 

Organisation des logements

Les T3 et T4 sont conçus en duplex et les T5 en triplex. Dans les T4, le R+1 s’étend sur toute la largeur de la parcelle, tandis que dans les T3 et T5 les étages restent sur l’emprise « séjour -cuisine », créant ainsi les percées visuelles évoquées précédemment. Les espaces de vie se situent en rez-de-chaussée et disposent d’une orientation Est-Ouest traversante.

 

Aménagements extérieurs

En cœur d’îlot, la rue centrale partagée est rythmée par une alternance stationnement / jardin. La nature apaisée et sécurisée de cet espace en fera également un lieu récréatif pour les enfants, à l’image des Spielstraße en Allemagne. Un caniveau longitudinal réalisé en briques de sol, distingue un côté plus piéton. Les lignages transversaux cassent l’effet de longueur et facilitent les éventuelles interventions ultérieures.

La disposition des garages entre les jardins favorise l’intimité des espaces privatifs extérieurs et notamment des terrasses.

Les clôtures des jardins privatifs sont  posées en recul, de manière à planter les haies vives côté espace collectif.  En limites Nord et Sud sur rues,  les clôtures barreaudées sur muret sont doublées, au droit des jardins privatifs, de treillis prévégétalisé, de manière à permettre une intimité immédiate dans les jardins privatifs en front à rue.

 

MAITRISE D’ŒUVRE : SOCKEEL ARCHITECTES (Architecture & Paysage) / VERDI (VRD) / AGATHE (Thermique & Fluide)
MAITRISE D’OUVRAGE : FONCIERE LOGEMENT / ORIA

Concours 2018 – Projet lauréat – Surface : 1605 m² S Plancher – Phase PRO en cours

Les commentaires sont fermés.